Anti War Games, des Serious Games qui dérangent

Parmi les différentes classifications de Serious Games, il existe une espèce que l’on nomme advergames. Ces jeux ont pour but de sensibiliser, choquer ou dénoncer et ainsi susciter chez le joueur de nombreux questionnements. Ils peuvent traiter l’écologie (Répercussion, My2050, The Riverbed, Rizk, Eco Ego, Les Harmonyculteurs), l’alimentation (Food Import Follies), le social (Joinville, On the Grand Reporter), la santé (Ben’s Game, Posornot, Leukos War, Attraction), animalier (Harpooned), etc., la liste est nombreuse.

Parmi ces Serious Games, il existe une catégorie que l’on nomme “Anti War Game”, ces jeux où vous ne pouvez ni perdre, ni gagner, qui n’ont, pour certains, ni commencement, ni fin et simulant une réalité pour une cause en dénonçant ou simplement en instruisant le public. C’est le cas de Darfur is Dying dont je vous ai déjà parlé.

Les “Anti War Games” ont pour but, souvent, de dénoncer les conflits internationaux, en voici 3 exemples :

Antiwargame permet au joueur de prendre la place du Président américain et d’entraîner le pays contre le terrorisme. Il dénonce la guerre en Irak lorsque les Etats-Unis ont envahi le pays. Le joueur devra tenter de maintenir, voire même augmenter sa popularité, tout en poursuivant des stratégies politiques. Antiwargame explore les dessous politiques où vous devrez prendre des mesures budgétaires, envoyer des troupes à l’étranger, manipuler les médias, avec toujours cette optique de tenter de maintenir, en tant que président, une popularité assez élevée. Ses auteurs ont voulu démontrer comment on tue légitimement pour pouvoir contrôler les ressources mondiales de pétrole.

madrid

Madrid commémore les victimes des attentats terroristes sur la ville de Madrid ainsi que toutes les autres villes qui ont connu ces crimes odieux et dans lequel vous devez tenter de tenir  le plus de bougies allumées en cliquant dessus.

21september

 

 

September 12th vous entraîne dans une ville où vous devez repérer les terroristes. Libre à vous de les éliminer ou pas en tirant et d’en observer les conséquences. L’idée de base peut être décrite comme «la violence engendre davantage de violence». A chaque fois que vous essayez de tuer des terroristes, vous tuerez toujours des civils. C’est ce qu’on nomme des dommages collatéraux. D’autres civils vont pleurer leurs morts et se transformer en terroristes. Après quelques minutes de jeu, l’écran est rempli de terroristes.

You can leave a response, or trackback from your own site.

2 Responses to “Anti War Games, des Serious Games qui dérangent”

  1. Yasmine Kasbi dit :

    Bonjour,

    Vous avez raison dans la définition, cependant Advergame ne classifie pas que les jeux publicitaires mais aussi les jeux où l’on veut faire passer un message. Dans ce cas-ci, il ne se positionne pas politiquement puisque l’objectif tente à sensibiliser le joueur à l’esprit pacifique, c’est pourquoi je l’ai classé dans Advergame et Antiwargames, ce dernier étant le plus approprié.
    Merci à vous

  2. Sylvain dit :

    Advergames correspond plutôt aux jeux publicitaires (advertising game), les jeux politiques sont plutôt dit : newsgames ou political games, mais bon je ne suis pas certain que classifier a ce point les choses ai un réel intérêt.

    Merci pour l’article

Leave a Reply