Le passeur, un Serious Game à la découverte des trésors égyptiens de Mariemont

Ouvrir des portes secrètes, combattre une horde d’insectes ou un redoutable serpent géant,… autant de périples pour libérer le soleil. Voilà bien un synopsis digne d’un Indiana Jones ou d’un Daniel Jackson que nous propose Le Passeur, un Serious Games à la découverte des mythologies égyptiennes.

IMG_4271

Destiné aux enfants du 10 à 14 ans, mais encore une fois, je pense que les plus grands, comme les adultes apprécieraient le jeu, Le Passeur est une application sur tablette destinée à faire découvrir une partie des collections égyptiennes du Musée Royal de Mariemont.

IMG_4272

Aventure, énigmes et défis sont au rendez-vous pour vous faire découvrir, de manière amusante et encourageante, une part d’une grande civilisation.

Concrètement, lorsque vous arrivez à l’accueil du musée et que vous demandez le jeu, on vous confiera un sac d’aventurier dans lequel on y trouve une tablette, des écouteurs et une amulette magique (Excitant, non ?) et go pour une aventure pleine de surprises. Vous ferez connaissance du passeur, un personnage de l’Égypte ancienne qui, non sans humour, vous secondera dans votre évolution à la découverte des trésors du musée.

IMG_4332

Parfois, vous serez confronté à des défis en devant combattre des indésirables dangereux ou en résolvant des énigmes. Vous devrez également trouver des symboles sur les vitrines et au sol qui, une fois scanné, feront apparaître des objets animés ou pas à l’aide de la réalité augmentée. Arrivé au bout de votre aventure, une petite surprise vous attend à l’accueil. Il s’agit de…. beh non, je ne vous le dis pas ! 😛

LePasseur03

Réalisé par Curious Craft, une jeune start-up montoise, Le Passeur est un excellent moyen pour intéresser les nouvelles générations en les cultivant de manière ludique et interactive avec les objets du musée.

Le kit est accessible moyennant une location pour le prix modeste de 3 euros, en plus du prix d’entrée. Le parcours dure en moyenne une heure, tout dépendra de vos compétences. Il est accessible uniquement sur le site du musée mais une version en ligne semble être envisagée dans l’avenir.

LePasseur02

On déplore une seule chose, c’est que le nombre de tablettes est limitée puisqu’il n’y en a que 4 ou 5 et que, de ce fait, les écoles ne peuvent y participer. Faute de budget, il reste à espérer que la situation évoluera dans l’avenir.

Réalisé en collaboration avec Technocité et le Club Manga de la Bibliothèque communale de Morlanwelz, composé de jeunes qui ont testé l’application avant son lancement, Curious Craft a su rendre vivant une visite de musée trop souvent considérée poussiéreuse et accompagnée de « bla-bla ». On fait fi des idées préconçues et place à l’aventure !

Curious Craft

10505197_1696878517191882_4604665743002102296_o

Hadrien, Corentin, Jean et Raphaël

Curious Craft est une jeune start-up qui a été créée en octobre 2015 et se compose de deux développeurs et deux graphistes. Jeune ne signifie pas forcément en évolution ou en manque d’expérience car ils se sont très vite démarqués en remportant 3 prix en moins d’un an. CHAPEAU  !!! On les avait déjà remarqué à la première game jam KissYourTeacher avec Chroma et qui ont terminé 1er lauréat; et prochainement, ils participeront aux Gamescom de Cologne. On on leur souhaite déjà grand succès !

Les fondements d’une bonne gamification ou d’un bon Serious Game ne semblent pas évidents pour tout le monde lorsqu’on constate la sortie de certaines applications, mais pour Curious Craft, cela ne semble pas être un secret car ils ont très vite compris les notions d’une bonne communication, qu’elle soit éducative, informative ou promotionnelle où l’utilisateur en est le principal acteur. D’ailleurs, ils ont un concept qui leur est propre et qu’ils nomment le Smartgame.  Le ludique et l’information (ou contenu) se confondent pour n’en faire qu’un. On ne s’amuse pas pour apprendre, on n’apprend pas en s’amusant mais on prend du plaisir et le reste coule de source. Le tout s’imbrique harmonieusement pour être captivant et conduit par des moteurs ludiques et attractifs.

Bref, petite start-up qui deviendra grande et qui semble promise à un bel avenir. C’est en tous cas ce qu’on leur souhaite en constatant leur passion et motivation et surtout leurs réalisations de qualité.

De Stargate aux comics: les dieux égyptiens dans la culture Geek

IMG_4273

Étant sur place, j’en ai profité pour visiter l’exposition Stargate, accessible jusqu’au 20 novembre 2016. En tant que fan de la série télévisée, je ne pouvais manquer d’y passer. En arrivant du parc, on peut déjà observer de loin une réplique de la porte des étoiles réalisée par Vigo Universal, l’exposition présente une collection d’objets divers autour du film et de la série, de vrais décors et costumes du film empruntés à des collectionneurs privés.

 

IMG_4278

Hormis qu’on soit fan ou pas, la série est intéressante par sa documentation réelle qu’elle intègre. En effet, le réalisateur a fait appel à des spécialistes en égyptologie lors du tournage ; même la langue des anciens égyptiens a fait l’objet de recherches pour s’approcher au plus près de la réalité.

On y trouve un tableau sur lequel est écrit une liste de hiéroglyphes. Ces hiéroglyphes sont les symboles trouvés sur la porte des étoiles que Daniel Jackson, l’un des héros du film, parvient à déchiffrer et qui permit d’ouvrir la porte vers la planète Abydos et plus tard, vers d’autres planètes et galaxies.

IMG_4306L’exposition présente également de la BD, de jeux de plateau et jeux vidéo qui ont été inspirés de l’Egypte.

Un chouette moment à passer tant pour l’expo que pour le jeu Le Passeur, d’autant plus que le musée est entouré d’un magnifique parc comblé d’arbres des plus grandioses.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

You can leave a response, or trackback from your own site.

One Response to “Le passeur, un Serious Game à la découverte des trésors égyptiens de Mariemont”

  1. […] Ouvrir des portes secrètes, combattre une horde d’insectes ou un redoutable serpent géant,… autant de périples pour libérer le soleil.  […]

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :