Mondokiddo, le réseau ludo-culturel des enfants pour l’apprentissage des langues et l’ouverture aux différentes cultures

Imprimir Que diriez-vous d’un monde de partage, d’un monde de tolérance, d’ouverture d’esprit et de compréhension dans lequel le mot frontière n’existe pas au dictionnaire.

Et oui, c’est ce que tout le monde souhaite pour un monde meilleur, un monde de paix où la différence est une force.

Pourquoi ne tenterions-nous pas de changer les choses en commençant à éduquer nos enfants de manière différente car oui, la culture se transmet par l’éducation et que si nous ne modifions pas nos principes vers une plus grande ouverture d’esprit, nos petits d’homme ne feront que reproduire le même schéma.

Idyllisme ? Pas tant que ça puisqu’il existe des personnes qui actent dans ce sens et c’est le cas de Stéphanie Simpson, une jeune femme de 36 ans en créant Mondokiddo, le réseau des enfants.

270-presse-anciens-entreprise-accompagnement-formation-creation-developpement-reprise-transmission-paca-i1 L’idée lui est venue lorsque, travaillant comme baby-sitter, elle s’occupait d’une petite fille d’origine italo-américaine dont la mère voulait lui apprendre l’italien afin de resserrer les liens familiaux en lui apportant des cassettes vidéo importées d’Italie. Stéphanie Simpson trouvait intéressant d’utiliser Internet pour faire découvrir, de manière plus directe les cultures aux enfants.

Sans doute que ses origines multiculturelles ont sensibilisé une grande part à la réalisation de son projet puisqu’elle-même de père anglais et de mère franco-italienne. Mais pas que cela puisque, plus tard, elle a travaillé dans le commerce international aux Etats-Unis et en France la mettant en relation avec des PDG de plus de 50 nationalités différentes. C’est là qu’elle a constaté qu’il était important de connaître les autres cultures pour ne pas commettre de bévues. Par exemple, en Chine, lorsqu’on reçoit un cadeau, il est assez malpoli de l’ouvrir devant celui qui l’a offert. En Inde, si votre auditeur dodeline de la tête en vous écoutant, c’est un signe d’acquiescement. Chaque pays possède  ses propres cultures et parfois, un acte des plus anodins peut blesser ou irriter un interlocuteur étranger.

Lespetitschefs_04_suite Qui dit réseau multiculturel, dit aussi équipe internationale puisqu’aujourd’hui, Mondokiddo, devenu société à part entière, regroupe des acteurs de différentes nationalités. Et c’est en cela que fait la réussite d’un site dont le but prône la tolérance dans un concept commun alliant les différences.

Mondokiddo est plus qu’un simple réseau d’échange pour apprendre les langues (uniquement français/anglais pour le moment), où les frontières sont inexistantes et pouvant mettre en rapport des enfants de manière internationale. L’apprentissage des langues passe d’abord par la compréhension des autres cultures, déclare Stéphanie Simpson. C’est aussi un réseau qui fait appel aux compétences de l’enfant en suscitant sa créativité, son sens de l’observation, sa mémoire, son écoute, sa reproductivité, sa déduction, son vocabulaire et son orthographe. Le tout en accédant à divers jeux : un karaoké dans la langue d’apprentissage pour l’élocution où ils pourront enregistrer leur propre voix, s’écouter et se corriger, voire même créer leurs propres musiques ; un jeu de cuisine pour la mémorisation et la compréhension des mots avec des recettes qu’ils pourront réaliser ; des mots croisés à la découverte de monuments ; la réalisation de cartes postales pour faire découvrir leur ville et développer leur créativité ; un jeu de devinettes à la découverte des sports britanniques ou français ; ou encore, la création d’un Carnet de voyage pour l’expression écrite, dans lequel les enfants créent leur propre album, que ce soit de vacances, de sorties scolaires avec système de géolocalisation permettant une recherche par pays et par ville.

Lespetitschefs_05 Chaque création fait appel à un système de vote, ce qui entraîne l’enfant à progresser pour faire le meilleur résultat possible. Chaque jeu faisant appel aux compétences offrent un choix multiples si l’on ne trouve pas la réponse et offre des fiches pédagogiques. Aussi, le contenu de chaque jeu est régulièrement modifié pour permettre aux enfants d’y jouer le plus souvent.

Le site est doté d’un abécédaire correcteur qui va permettre à l’enfant de corriger ses fautes à chaque fois qu’il s’exprimera par écrit. Mais aussi d’une base de données reprenant une bonne centaine de gros mots français/anglais bannis. Il s’exprimera dans sa langue natale et pourra traduire les messages reçus dans une autre langue à l’aide d’un traducteur automatique. Un procédé inverse sera accessible prochainement.

Mondokiddo est donc un réseau social pour enfants âgés de 6 à 11 ans doté d’un contrôle parental. Déjà, pour qu’un enfant puisse y participer, c’est le parent qui se créera d’abord un compte, après quoi il inscrira ses enfants. Les parents peuvent limiter le temps d’accès et ce sont eux qui approuveront ou pas la demande de contact d’un autre utilisateur. Les parents peuvent configurer leur compte pour recevoir des notifications des activités des enfants. Ainsi lorsqu’une demande de contact a été envoyée, c’est le parent qui la reçoit d’abord, après quoi il peut accepter ou refuser. Dans le premier cas, l’enfant recevra à son tour une notification et ne pourra échanger qu’avec ses contacts.

L’inscription gratuite donne accès à une simple messagerie, ce qui peut être déjà efficace pour qui voudrait initier son enfant au concept de messagerie.

L’abonnement payant est beaucoup plus intéressant puisqu’il permet de trouver des contacts anglophones et accéder aux divers jeux.

Lespetitschefs_11 Il existe également un service destiné aux professeurs qui souhaiteraient mettre leur classe en contact avec d’autres écoles. Un nouveau moyen pour permettre aux classes de correspondre entre eux, de manière plus directe et plus ludique que la simple lettre postale.

Comme le réseau le plus connu, Mondokiddo permet de créer des groupes de contacts, envoyer et recevoir des courriels, tchatter et mettre à jour son statut sur son mur, uniquement accessible à ses contacts. Il pourra trouver de nouveaux contacts via un moteur de recherche basé sur les centres d’intérêt.

Mondokiddo est pour l’instant accessible en 2 langues : l’anglais et le français mais un planning envisage l’ajout de 9 langues selon la Politique linguistique de l’Union européenne. Ainsi, est prévu pour 2013 l’ajout de l’espagnol.

Les projets de Mondokiddo sont encore nombreux, notamment la réalisation d’un Serious Game au sein même du réseau. Mondokiddo n’est aujourd’hui qu’un faible reflet des nombreuses possibilités envisagées. L’équipe représente un panel de passionnés dont la philosophie porte sur de bonnes intentions : une plus grande tolérance pour un monde meilleur. C’est en tout cas ce que j’ai ressenti lors de mon entretien avec son auteure Stéphanie Simpson à qui je souhaite, ainsi qu’aux autres membres, le plein de succès.

Comme en décembre, si vous êtes intéressé, une offre de 9 mois gratuits pour les premières demandes. Laissez un commentaire avec votre adresse mail et je me ferai un plaisir de vous envoyer un code d’accès.

You can leave a response, or trackback from your own site.

One Response to “Mondokiddo, le réseau ludo-culturel des enfants pour l’apprentissage des langues et l’ouverture aux différentes cultures”

  1. […] Idyllisme ? Pas tant que ça puisqu’il existe des personnes qui actent dans ce sens et c’est le cas de Stéphanie Simpson , une jeune femme de 36 ans en créant Mondokiddo , le réseau des enfants. L’idée lui est venue lorsque, travaillant comme baby-sitter, elle s’occupait d’une petite fille d’origine italo-américaine dont la mère voulait lui apprendre l’italien afin de resserrer les liens familiaux en lui apportant des cassettes vidéo importées d’Italie. Mondokiddo, le réseau ludo-culturel des enfants pour l’apprentissage des langues et l’ouverture… […]

Leave a Reply