Sweatshop, un newsgame sur l’exploitation ouvrière

Sweatshop est le terme péjoratif qu’on utilise pour désigner une manufacture où l’on exploite les employés, souvent de force et qui subissent, la plupart du temps, des sévices physiques et moraux. Ou encore l’exploitation des enfants au sein même de ces usines.

On compte aujourd’hui plus de 150 pays dans le monde ayant des sweatshop où travaillent plus de 27 millions de personnes, souvent illégalement et dont les conditions de travail sont plus que misérables. Des salaires au-dessous du seuil de pauvreté, des heures de travail par jour bien au-dessus de la norme avec des heures supplémentaires non prestées.

SweatshopQuoi de mieux que ce terme pour donner naissance à Sweatshop, un jeu créé en 2011 par Little Loud Studios dans lequel le joueur prendra le rôle d’un contremaître d’une usine de fabrication de vêtements pris entre ses ouvriers et son patron dont les demandes croissent de plus en plus au point où il sera contraint de lésiner les droits élémentaires des travailleurs et d’enrôler de la jeune main-d’œuvre sous-payée.

Ce type de jeu, à la fois newsgame (médiatique) et advergame de sensibilisation vous entraîne dans un double dilemme : réussir les niveaux et être confronté à devoir contrecarrer sa morale contre les droits humains.

C’est en tous cas, ce qui se déroule dans la réalité en Amérique centrale et en Asie et ce type de jeu permet beaucoup plus d’impacts sur le public qu’un reportage télévisé ou un article dans un magazine.

Nous en avons déjà parlé, les Serious Games suscitent bien plus d’empathie qu’un autre support puisqu’il a la faculté d’impliquer le joueur. C’est un des meilleurs moyens pour faire appel à l’émotionnel où vous n’êtes plus le spectateur devant l’écran mais bien acteur à l’écran. Le fait d’avoir le contrôle du scénario nous rend plus responsable.

Sweatshop03Sweatshop vous enrôle en tant que gestionnaire dans une fabrique clandestine de textile usinant pour de grandes marques. Vous devrez produire vite et à moindre coût. Un rôle qui mettra à l’épreuve vos émotions, votre stress quotidien et vos choix moraux.

D’un côté des ouvriers à qui vous devrez donner à boire pour éviter qu’ils ne se déshydratent et meurent et de l’autre un patron gourmand et inhumain qui en demande de plus en plus tout en supportant ses mauvaises blagues. Pris entre deux, vous serez contraint d’exploiter les travailleurs

Chaque niveau entraîne une difficulté supplémentaire comme engager un ingénieur de contrôle pour éviter les accidents, faire appel à un pompier suite à une mort accidentelle lors d’un incendie. Chacun de ces niveaux est relié à la réalité des faits qui se sont produits.

Il va sans dire que les newsgames sont les nouveaux supports médiatiques permettant de toucher un plus grand nombre de public par l’émotion et l’empathie et qui se souviendront et comprendront plus facilement le message que l’on veut faire passer. Dans le cas de Sweatshop, bien que le jeu soit léger et “marrant”, il nous amène à réfléchir sur notre consommation en soumettant des réalités très lourdes.

You can leave a response, or trackback from your own site.

3 Responses to “Sweatshop, un newsgame sur l’exploitation ouvrière”

  1. […] Sweatshop est le terme péjoratif qu’on utilise pour désigner une manufacture où l’on exploite les employés, souvent de force et qui subissent, la plupart du temps, des sévices physiques et moraux. …  […]

  2. […] Sweatshop est le terme péjoratif qu’on utilise pour désigner une manufacture où l’on exploite les employés, souvent de force et qui  […]

  3. […] on blog.seriousgame.be Posted in Non classé « LeapFrog : des jeux intelligents pour les grands-parents et les […]

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :